> João

João

Par |2018-12-09T20:36:50+00:00 4 août 2013|Catégories : Blog|

 

Il y ces lignes qui nous res­tent impri­mées à jamais dans notre vision du monde, dans notre concep­tion du Beau ; dans le tis­sage – l’apprentissage ! – de la Poésie, de la sueur du tra­vail des Mots, de la beau­té indé­niable du mètre ; de la rigueur tendre et souple et juste du Verbe.

Il y ces peintres de gens, de villes, de champs… des yeux d’architecte, des mots-rhi­zomes, des nuances, des pay­sages, de terre cou­leur de terre, des pierres, de  mains  d’œuvre…

João est un poète. De ces poètes-archi­tectes qui voient la rai­son du verbe, la beau­té du cru ; le mètre de la lettre, les yeux de la terre, les mains des racines du poème, du mor­phème, du pho­nème, concrets…

João est de ces peintres simples,

De ces mains rugueuses

De ces teintes minces

Des pieds et des corps des fleuves, des rhi­zomes, des espaces, des gens ;

Cabral est une chèvre

Un poème-chose, un poème vif ;  la rai­son, le pont

Entre le mètre et le labeur des mains ;

João Cabral est le génie

De ces hommes simples

Humbles

De ces terres sèches, mouillées

Par le cal­cul des choses, par la vie, par la mort

De ces jambes maigres

Comme le papier peint, dur

Comme le Peintre d’ambre

Cabral est une terre vive cou­leur de mètre

De mille rétines, de lignes simples, de vers crus. De chèvre.

X