> La mémoire habite une maison étrangère