> LA NATURE DE LA PENSÉE

LA NATURE DE LA PENSÉE

Par |2018-10-18T22:24:13+00:00 18 août 2014|Catégories : Blog|

 

Le chant de la grive des bois
reten­tit dans l’air d’été
mais l’air ne l’entend pas.

     *

Contre la pierre

l’eau

bouge, mais
               sa forme ne bouge pas—

eau fine­ment pana­chée, tom­bée,
écla­bous­sée, ache­mi­née et non
bor­née sauf par la forme de
la forme d’elle-même qu’elle tra­verse.

 

 

extrait de
It’s Time (Il est temps)
—Baton Rouge, Louisiana State University Press, 2002

 

Traduction : Nathanaël

X