> LA NOIX

LA NOIX

Par | 2018-05-24T06:25:24+00:00 5 décembre 2012|Catégories : Blog|

 

Je regarde la noix sur l’assiette, une barque
ou signe de navire et d’abandon
par l’équipage et les che­vaux sin­gu­liers
de la mer. Vide et sombre. Avec
comme des bancs pour s’asseoir, ou des cloi­sons.
Et d’autres noix sur le flanc, débris et miettes. Voici
me dis-je ce qui résulte du voyage. Ou mon cer­veau
après avoir rêvé sur des rivières d’harmonie.

On la fra­casse entre ses mains avec la pince. Alors
je songe aux barques de pêcheurs sur le rivage,
à leurs bran­chies de bois écaillées de pein­tures.

À ces car­casses équar­ries dans l’herbe du marais,
sans sépul­tures. Sillages d’ombre sur le sable,
et nous aus­si par­mi les ombres
impa­tientes, patientes par­mi les arbres qui tres­saillent,
souffrent d’écorce dans le vent. Je songe au phare
à la phrase iden­tique. Aux coquillages
qui écoutent comme nous geindre la mer
et sa voix nous appelle et les barques rom­pues,
et la secrète perle sous la voûte, lustre de cris­tal clair.

En toute chose ici quelque lumière, une musique
où nous nais­sons avec la voix qui res­semble à la mer :
tou­jours fuyant
et reve­nant tou­jours, fuyant encore, et
délais­sant sur le sable les mots déchus de leur secret,
le téné­breux lan­gage qui s’obstine.

X