> La pierre blanche

La pierre blanche

Par | 2018-05-26T10:03:01+00:00 27 décembre 2012|Catégories : Blog|

 

Il suf­fit de fer­mer les yeux –

 

mon pas s’éloigne de moi
comme une cloche sourde l’air va l’absorber
et ma voix ma propre voix qui crie de loin
gèle en une pelote de vapeur
mes mains retombent
encer­clant la bouche qui crie

le tou­cher ani­mal aveugle
se reti­re­ra au fond
de cavernes sombres et humides
sub­sis­te­ra l’odeur du corps
la cire qui se consume

 

alors gran­dit en moi
non la peur ou l’amour
mais une pierre blanche

c’est donc ain­si que s’accomplit
le des­tin qui nous des­sine au miroir d’un bas-relief
je vois le visage concave la poi­trine saillante et les coques sourdes des genoux
les pieds dres­sés une gerbe de doigts secs

 

plus pro­fonde que la terre le sang
plus touf­fue que l’arbre
la pierre blanche
plé­ni­tude indif­fé­rente

mais les yeux crient à nou­veau
la pierre recule
c’est à nou­veau un grain de sable
noyé sous le cœur

 

nous absor­bons des images nous rem­plis­sons le vide
notre voix se mesure avec l’espace
oreilles mains bouche tremblent sous les cas­cades
dans la coquille des narines vogue
un navire trans­por­tant les arômes des Indes
et des arcs-en-ciel fleu­rissent du ciel aux yeux

attends pierre blanche
il suf­fit de fer­mer les yeux

X