> LA POÉSIE CABANE

LA POÉSIE CABANE

Par | 2018-02-25T02:39:39+00:00 1 janvier 2014|Catégories : Blog|

 

Au cœur de la forêt longs fûts de ma fatigue
Brûle une lampe
humble vacill-
-ante flam­mette
et sous les branches

Une mai­son
très sobre mais close
comme un refuge enfan­tin

Trône-se tient blot­tie
dans cette obs­cu­ri­té

Et là, gre­lot­tant bien au chaud
Je suis .

Écoutant le vent
Et regar­dant la flamme

Peut-être
une fenêtre
   et un che­min

  pour y venir 

 

 

extrait de Vanités diverses, inédit