> La quête infinie de l’autre rive –chant II (extrait)

La quête infinie de l’autre rive –chant II (extrait)

Par |2018-11-17T22:34:39+00:00 25 octobre 2013|Catégories : Blog|

 

Le mira­cu­lé un beau jour
s’en revint au pays
son astro­labe à la main
Sans hâte il condui­sit
sa cha­grine per­sonne au palais
Négligeant de se pros­ter­ner
et d’empoussiérer les rares paillets
qui coif­faient son crâne il débi­ta :
Mansa c’est en pleine mer
que nous avons connu notre des­tin
Tous mes chers com­pa­gnons
(ils étaient six mille cou­rages
Ils étaient six mille radiances)
furent pris dans un cou­rant marin
large et défi­ni­tif comme un Djoliba
que gonflent les pluies de sai­son
Las qu’advint-il de vos équi­pages…
quel gouffre les dévo­ra…
Furent-ils sait-on jamais
empor­tés jus­quà l’autre rive…
Haute était la vague
et plus haute encore l’espérance
Un reflux sou­dain
et notre navire s’efflotta
qui par extra­or­di­naire
était en queue de convoi
Mon corps sur­vé­cut
(Dieu seul sait du pour­quoi le com­ment)
mais ne cher­chez point le reste de moi :
ma spon­gieuse d’âme est bou­lée sans séjour
aux mornes arènes du sou­ve­nir
et mon double ploie
sous le far­deau du vide

X