> L’ANCOLIE DE LA JUMENT

L’ANCOLIE DE LA JUMENT

Par |2018-08-14T18:18:11+00:00 25 août 2013|Catégories : Blog|

 

                 A pro­pos d’un recueil de poé­sie aux larmes rete­nues

 

Un enfant silen­cieux se tient au milieu des morts
Des che­vreaux approchent et lui lèchent les mains

d’autres des­cen­dants d’autres pays se mêlent
et des anni­ver­saires pré­coces
comme une rose pré­coce –ou tar­dive
au milieu des ronces et des rosiers taillés de jan­vier
une rose des morts mais une rose
Dans la terre la lutte de l’hiver et du prin­temps
le prin­temps n’est pas encore sor­ti
l’hiver est dehors
les arbres nus et sombres
les morts de l’hiver titubent dou­ce­ment
et d’autres arbres d’autres pays plus loin
on ne voit pas encore ce qui bouge dans la terre
un mys­tère qu’on pénètre à peine
la mémoire se referme
dans la terre

Un vieillard silen­cieux se tient au milieu des morts
Les che­vreaux s’approchent et lui lèchent les mains
 

X