> L’ange Transparent

L’ange Transparent

Par | 2018-02-23T07:39:30+00:00 21 mai 2012|Catégories : Blog|

A cette heure sombre
L’ange trans­pa­rent
Vous regarde par­tir
Naufragés et déshé­ri­tés
Arrachés à vos monts ver­meils
L’ange sublime,
Oeuvre cise­lée
Aux larmes de vos sou­pirs
S’éveille à votre absence
Retient l’écho  de vos bles­sures
Efface votre vile­nie

De lumière
De grâce
Le voi­là
Cessez de le ban­nir
Laissez l’ange gran­dir
Je vous ai vus le haïr
Lui pro­mettre de mou­rir
De grâce
Eteignez votre hargne
Libérez-vous
De votre colère sécu­laire
Colère qui creuse
Au fond de vos rêves
Ecorchés et indi­gnés
Le désar­roi funèbre
Et la mort devient
Ultime obses­sion
L’unique pro­ces­sion

Sourd à vos menaces
Prodigieux et tenace
L’ange éter­nel ins­crit sa voix
Sur la roche mil­lé­naire
A l’encre de vos deuils
Refusant de vous oublier
Alors  ces­sez de vous rési­gner
Réveillez  vos fols espoirs
Souvenez-vous 
De l’écume de vos exils
Observez l’élan des vents
Au seuil du sou­ve­nir indomp­table
Surtout n’abdiquez pas
La sai­son inno­cente
Ne renon­cez pas
A  l’anges ini­tial

Voilà des siècles
L’ange esseu­lé et acca­blé
Fougueusement vous attend
Alors lâche­ment
De vos mains ridées et dévas­tées
Vous cueillez hon­teu­se­ment sa rosée
Veules et achar­nés vous le pour­sui­vez
De tout votre désastre
De votre incon­so­lable regret

Au nom de la mon­tagne
La pre­mière et l’unique
Qu’est-il arri­vé à votre ciel
Où est votre lueur
Depuis quand
avez-vous ces­sé de croire
A vos songes d’enfant
A vos prin­temps rebelles

Vos pas courts et bla­sés
Egarés et ter­ri­fiés
Vous oubliez le verbe ances­tral
Ombres que vous deve­nez
Seuls vous  demeu­rez
Les yeux fer­més
Soumis
Vous effeuillez à pré­sent
Les bri­sures de l’écueil
Vous affron­tez le silence
Vous vous y réfu­giez
Désormais