Pho­togra­phi­er ou écrire, jouer les textes ou écrire, met­tre en scène ou écrire,  pein­dre ou écrire, faire de la vidéo ou écrire… Ecrire ou ten­ter l’aventure poétique…Finalement je ne me pose plus la ques­tion, quand bien même serait-elle posée, vous êtes menés, je pense, là où le ter­rain pour vous est encore vierge, en friche, alors il vous suf­fi­ra de vous asseoir sur cet endroit infréquentable, sauf pour vous, cet espace nu et silen­cieux, oublié, pour que se mette à exis­ter quelque chose de vous, de votre histoire-

Voilà mon champs peau & tics- Il a pris toutes les formes citées plus haut, par le passé, cer­taines en cours, comme la pho­togra­phie ‘Traces’ ‘My spir­it’ etc

Toutes ces expres­sions tien­nent le même fil rouge que je nomme sous cette forme

Faute au roman Copy­right © 2012 Lsarah Dubas/ Je suis sou­ple et joyeuse je meurs chaque nuit /

I am flex­i­ble and hap­py I die every night

 

Je n’oublierais pas de dire que l’aventure a pris date avec un roman « Vid’Ange » (tou­jours en cours) dont cer­tains extraits ont été pub­liés dans la revue  de Sarane Alexan­dri­an « Supérieur Incon­nu » en 2005, qu’elle s’est pour­suivi avec un hom­mage à Pes­saoa, « Desas­sossego, Lis­bonne & Pes­soa » Gal­li­mard 2007, com­mencé 10 ans plus tôt au théâtre avec mon adaptation&mise en scène du Livre de L’Intranquillité « I know not what tomor­row will bring

 

Auteur est en défini­tif  une mot bien pra­tique qui me con­vient assez car je peux y caler toutes mes pratiques