> LE PELERIN DE L’ABSOLU

LE PELERIN DE L’ABSOLU

Par | 2018-05-26T21:38:07+00:00 13 avril 2015|Catégories : Blog|

 

Toi, l’arpenteur des cimes
Lentement che­mine

Sur l’écorce des pierres
Où s’émonde la chair,

Efface toute trace,
Invoque le Mystère

Et passe.

Quitte la Sépulture,
Chrysalide du Temps,

Epouse l’envergure
De l’Instant.

Ô Pèlerin,
Visage au vent de l’Absolu,

Déchire même Ton man­teau
De lumière

Ce Voile de toi-même à toi-même
Etendu.

Renonce à l’Incessante Ronde
Des nais­sances

Et entre, Nu,
Dans l’Immortel qui fonde

Ton Essence.
 

X