> LE PETREL NOIR

LE PETREL NOIR

Par | 2018-05-27T06:57:56+00:00 26 octobre 2013|Catégories : Blog|

 

A mille milles de toute terre habi­tée
où le ciel avec les eaux s’amalgament
croise le pétrel noir.
Ses mœurs et dépla­ce­ments sont mys­té­rieux
mais tout porte à croire qu’il a – et qu’il est –
un sauf-conduit au pays des tem­pêtes.

     Il revient l’été uni­que­ment la nuit
vers la terre sombre
nicher dans un ter­rier
au faîte d’un piton.
Nul ne l’a plus revu depuis des lustres
si bien qu’on a cru l’espèce éteinte.

A Grand-Bassin ils l’appellent la timise.

*  *  *

Elle a chez les Séry d’un coup d’aile éteint la
     lampe et lais­sé l’assistance médu­sée.
Elle attend au coin du bois le pas­sage de
     l’ivrogne – son frou­frou l’a promp­te­ment
     dégri­sé.
Le gémis­se­ment des enfants qu’elle a
     four­voyés en pleine forêt vous glace les
     sangs.
Une forme se fau­file en mis­souque, une pierre
     se met à rou­ler, qui eut ser­vi d’appui.

Les anciens du vil­lage le pro­clament à
l’unisson :
Sans man­quer le pétrel noir l’a fait ça –
anous, timise-là, nous connaît pas li.

Ceux qui parlent ne savent pas.
Ceux qui savent ne parlent pas.

X