> LE TRAIN

LE TRAIN

Par | 2018-02-21T02:39:32+00:00 1 novembre 2013|Catégories : Blog|

 

Le train s’est arrê­té au milieu d’une gare sans nom
Ce soir-là entre  deux ciga­rettes
J’avais per­du le mien
Quelqu’un que j’aimais m’attendait dans une ville
Que je n’aimais pas
La nuit englou­tis­sait les wagons
Les rails ont fris­son­nés si fort
Quand les lumières furent vain­cues
Le train s’est arrê­té au milieu d’un après-midi sans cou­leur
La nuit a mis des moufles
Son baume de girofle sur les quais sans voya­geurs

Il faut dire aus­si qu’un type venait de se jeter sous la loco­mo­tive
Le puzzle de ses membres a pris des heures
Je pen­sais sans cesse au métro : contrai­re­ment à toi
Il ne m’attendrait pas
Et j’ai eu mal au milieu de cette gare sans béton, sans rire
Et sans odeurs
J’ai cru que tu n’existais plus
Je me suis dit je vais arri­ver sur le pal­lier
La porte ne s’ouvrira pas
Il fau­dra se fau­fi­ler dans l’escalier
Dormir dans les ornières du cou­loir.

Le train s’est arrê­té au milieu d’une gare sans nom
Les contrô­leurs ont fumé
Les miettes des sand­wichs recou­vraient les stra­pon­tins
Et l’homme en mor­ceaux sous la cha­leur du train
Je ne le connais pas
C’était un mer­cre­di de novembre
Un mer­cre­di bien habillé pour l’hiver
Couchée sous le néon du pas­sa­ger 86
J’ai baillé
Et je n’ai pas su m’endormir.

Sommaires