> LES PÉLERINS DE CONQUES

LES PÉLERINS DE CONQUES

Par |2018-08-15T03:56:28+00:00 22 février 2014|Catégories : Blog|

 

à Simone Digot

sou­dain
l'herme pier­reux
a rejoint le silence
du cal­caire

ardente blan­cheur de la draille
où chaque pas se nour­rit
d'espérance
et de cou­rage

***

trempe ta foi
au regard de l'homme
point n'est mirage
le champ de l'étoile

le corps seul
et non le songe
saigne
aux ronces de l'ombre

***

les trou­peaux feulent encore
obs­cu­ré­ment
pas­sées les cla­rines
de l'estive

à jamais
demeure la sainte lumière
dont le noir de houille éclaire
l'âme des pèle­rins

X