> Les voix

Les voix

Par | 2018-02-25T14:13:25+00:00 2 juin 2012|Catégories : Blog|

 

J’avance m’accrochant aux voix humaines
mes bras sont grands tout grands ouverts
pour ne pas som­brer dans le pré­ci­pice

J’avance m’accrochant aux voix humaines
pour ne pas perdre ma voie
dans l’obscurité suf­fo­cante

La voix de ma fille dit « maman »
affi­nant en « i » le son « a »
quand à peine elle bal­bu­tie « papa ché­ri »
ali­gnant les pre­miers verbes appris
cette voix tel un fruit vert sur la branche
émue, mal assu­rée et d’un coup s’élevant.

La voix de ma femme, comme un sou­rire plein d’espoir
rem­plie d’affection comme celle d’une sœur

La voix de mon père au télé­phone
basse, loin­taine, mais proche comme un cœur

Les voix de mes frères en exil
qui me saluent sou­dain
leurs éclats font briller
l’enfance
tant et tant d’autres choses encore

La voix de ma mère que j’ai oublié
résonne par­fois dans mes rêves

La voix de mes amis, qu’accablé
je vou­drais entendre presque tou­cher
pour ne pas perdre ma voie
pour ne pas dis­pa­raître et som­brer

Des voix me disent « soigne-toi bien »
des voix me disent « com­ment vas-tu ? »
inquiètes, gor­gées d’amitié, hautes, graves, rauques ou per­çantes
quand je suis au plus bas
ces voix que j’ai envie d’entendre
M’accrochant plein de confiance
A cette obs­cu­ri­té que tout ensemble nous tra­ver­sons

 

1981
Traduit par L.Vekilli

 

 

SESLER

İnsan ses­le­rine tutu­na­rak iler­liyo­rum
kol­larım ala­bil­diğine açık
Yuvarlanmamak için uçu­ru­ma

insan ses­le­rine tutu­na­rak iler­liyo­rum
yolu­mu yitir­me­mek için
boğu­cu karanlık­ta

Kızımın sesi “anne” diyen
“i” gibi incel­te­rek “e” sesi­ni
“babacığım” der­ken kırık dökük
ve öğren­diği ilk fiille­ri sıra­lar­ken
o henüz dalın­da ham bir meyve gibi ses
tut­ku­lu, güven­siz, bir­den tiz­leşen

Karımın sesi, gülüm­seyiş gibi umut­lu
ve bir kız kar­deş sesi gibi seve­cen­likle dolu

Telefondaki sesi babamın
kısık, uzak­ta, ama can kadar yakın

Gurbetteki kar­deş­le­ri­min ses­le­ri
ansızın bir selam gibi ulaşan
çocuk­luğu
ve daha nice şey­le­ri ışıl­da­tan

Unuttuğum sesi anne­min
bazen düş­le­rimde çın­layan

Ve dost­ların sesi, bunaldığım­da
doku­nur­cası­na duy­mak iste­diğim
yolu­mu yitir­me­mek için
yitip git­me­mek için boğun­tu­da

Kendine iyi bak” diyen ses­ler
“nasılsın” diyen ses­ler
kaygılı, dost­ça çınıltılı, ince, kalın, boğuk ya da tiz
ken­di­mi en kötü duyum­sadığım zaman­lar­da
duy­mak iste­diğim o ses­ler
tutu­na­rak güven duy­duğum
bir­likte bir karanlığı geç­tiği­miz…

Temmuz 1981