> L’HOMME QUI PASSE

L’HOMME QUI PASSE

Par | 2018-05-21T14:47:58+00:00 1 novembre 2014|Catégories : Blog|

 

Île, aile et bleu labile
Un car­ré de ciel muet
Une boite de cou­leurs et des che­mins pâles
Sous la lune alliée au rouge auro­ral
Un coq sépare le jour de la nuit
Homme pèle­rin
Les mains pleines d'enfance
L’enfance irré­duc­tible
Sa vigile à l’ombre de ta vie
Tu ébauches des fleurs cra­moi­sies
Et la mai­son pérenne
Tes astres fixes par-delà île et ailes
Le pre­mier regard
La pre­mière perte
Ta fêlure cha­toyante
Puis tes mains se posent
Oiseaux sur le plomb d’un vitrail

Au troi­sième chant du coq
Le jar­din bas­cule dans l'été
Tu passes en médi­tant l'étoile
 

X