> Like Nina

Like Nina

Par | 2018-02-19T14:36:50+00:00 9 mars 2013|Catégories : Blog|

 

Red coat and flats
          like Nina it's the eyes
green hint of light

cra­ckle of points
like solo pia­no

rid the orga­ni­ser
of clut­ter
          ignore forei­gn lan­guage
eat salad

move laven­der paper
its role is defi­ned

like tun­nel fluo­res­cents
          it is com­bi­ned
with neces­si­ty and emp­ti­ness

bundles of rags
          dock­side wait to be ship­ped

fol­low the wake

four minutes bet­ween
          des­cent its
like the Fens I ima­gine
field recor­dings

pas­to­ral urban
         within covers

within conver­sa­tion
        she is cal­led
beau­ti­ful
 

 

 

Comme Nina

 

Manteau rouge et bal­le­rines
                comme Nina ce sont les yeux
aux étin­celles vertes

cré­pi­te­ment de points
comme solo au pia­no

débar­ras­ser l’agenda
du fouillis
            ne pas connaître de langues étran­gères
man­ger de la salade

dépla­cer le papier lavande
son rôle est défi­ni
comme les tun­nels aux pan­neaux de néon
                        fusion
de la néces­si­té et du vide

paquets de chif­fons
            attendent l’embarquement aux quais

suivent le sillage
quatre minutes à attendre
                  la des­cente ce sont
comme les plaines maré­ca­geuses je m’imagine
des enre­gis­tre­ments sur le ter­rain

pas­to­ral urbain
              entre cou­ver­tures

en conver­sa­tion
     on la nomme
belle.

Snap écos­sais  
Révéler la méca­nique
            de la mémoire
                                         le cou­rant

Le vert se déroule devant nous
        Sean est à la quête du soleil
drad­ny cherche l’ombre

les arbres poussent en tun­nels ver­ti­caux
cinq flèches percent le ciel

Signal sté­réo conden­sé
        enre­gistre la jacas­se­rie vide de sens
coupe courte

brises pas­sa­gères
     syca­more

les pieds au repos
                      col de che­mise bou­ton­né

piste sur le ter­rain
pour­rait se trou­ver en Europe conti­nen­tale
et non
                  à Northamptonshire

 

 Interprété en fran­çais par Elizabeth Brunazzi 

 

Sommaires