> Maintenant, on voit la forme de la lumière

Maintenant, on voit la forme de la lumière

Par |2018-09-22T17:11:08+00:00 17 mai 2013|Catégories : Blog|

 

Maintenant, on voit la forme de la lumière.
Posée sur un plat sau­vage.
Conçue avec du bois de ter­rible.
Barbue. Fileuse. Nue. La déchi­rure.
Que l’on peut vider sous la bénie.
Lumière d’abus qui dit :
« Je suis l’abus. »
Besoin, usé, bâti.
Comprendre l’âme, l’espèce Chaînes.
Je le répète :
« Je suis une église. »

 

 

 

extrait de La Cathédrale de tout
( Éditions Les Herbes rouges, Montréal, 2013)

X