> Même les hommes pleurent

Même les hommes pleurent

Par | 2018-05-28T01:16:54+00:00 7 juillet 2013|Catégories : Blog|

 

J’ai don­né le vrai, tout le bon de ce que j’étais,
Tout, jusqu’à la colère, et… même pire.
J’ai cher­ché, cher­ché des heures durant,
Même… le pour­quoi du com­ment.
J’ai même, avec les loups, hur­lé… au fir­ma­ment.
À genoux prié Dieu !
Et le diable, même… avec fer­veur.
Pleuré toutes les vagues des océans,
Pleuré toutes les larmes du fond des mers.
J’ai même espé­ré trou­ver la haine.
Même… déchi­ré le silence pour ne plus avoir peur.
J’ai vou­lu savoir et com­prendre pour­quoi l’amour,
Quand il aveugle, fait peur.
Pourquoi, sur les che­mins de mémoire,
Se glace le souffle du vent… quand résonnent les bruits de pas.

J’ai même vou­lu bra­ver l’interdit
Et brû­ler les dra­peaux de la tyran­nie.
Au feu des sol­dats oppo­ser la vio­lence
Et gar­der le poing levé contre l’intolérance.
En effa­cer le sou­ve­nir avant même d’oublier l’horreur…
Devenir amné­sique de ces nuits où le soleil ruis­selle de rouge,
Dans ces pays où, si loin d’ici, la vie ne vaut que le prix d’une étoile à l’éclat finis­sant.
Plus tard, bien plus tard,
J’ai cru trou­ver l’espoir dans un arc-en-ciel de lumière.
J’ai même vou­lu croire que la séche­resse
Et la froi­deur du cœur des hommes, n’étaient qu’un leurre.
Mais, je me trom­pais !…                                                     

 

X