> Moderato cantabile

Moderato cantabile

Par |2018-08-15T19:17:08+00:00 31 mai 2014|Catégories : Blog|

 

à Mireille

 

A la table du soir, le jour abat ses cartes. Le soleil sort du pay­sage par la rue qui des­cend. Les cœurs battent plus fort mais on parle plus bas. On dirait que la vie hésite, qu’elle marque le pas. Les der­niers flot­tants de lumière griffent les toits et font cli­gner les yeux. En haut, quelqu’un lit, le front contre la vitre. Dans la débâcle des feux loin­tains, déjà l’aube gri­mace et l’horizon s’éteint. Au fond du cor­ri­dor, le silence est plus franc. Dans le rêve où tu dors, la vie ne quitte pas sa ligne, jamais elle ne ment. Tout recom­mence et tout conti­nue, les heures bleues, l’instant soyeux, le temps obs­cur qui reste à vivre. 

Les Fugitifs
 

X