> Nageur enclume

Nageur enclume

Par | 2018-05-25T01:12:49+00:00 20 janvier 2013|Catégories : Blog|

 

   chaque jour
   un jour
   une absence
   des our­sins posés
   dans les yeux
   l'arc et la voûte
   se retrouvent pris
   dans l'enclume de vivre
   un nageur
   tisse des traî­nées par le fond

  

 

   ricoche lan­cer la langue
   que rat­trape
   la flèche du corps
   l'impact
   là même
   où les flots recueillent
   la colonne
   le nageur
   l'horizontalité sous le regard

  

 

   l'eau
   à l'équilibre
   entre l'aplomb et l'air
   il reste ain­si
   sa main
   remue
   l'imagination
   ce qui bouge de soi
   ce qui rou­geoie
   fait se rompre la chaîne

  

 

   le nageur
   ne quitte pas
   la ligne
   le ciel
   rat­trape
   son corps pous­sé par une ter­reur
   son geste
   ren­dant à la terre
   l'homme nu au regard éga­ré
   sous les aus­pices de la matière

  

 

   le corps comme
   masse
   le fer du fra­cas
   le sable de l'étincelle
   mal­gré
   au gré
   sa nuque à l'envi
   ses che­veux
   sous l'encorbellement
   le temps sur la forge

  

 

   ceci posé le nageur
   accro­chant les flots
   et sou­le­vé comme racines
   sous la tourbe
   ins­tance
   assem­blée au cla­pot
   bat­te­ment à la berge
   balan­ce­ment
   quelque chose se perd
   ain­si d'une venue

  

 

   mêlant le sang
   aux trous des salines
   pas­sant de l'une à l'autre
   en cra­tères
   en marées
   le corps noir et ron­gé
   l'astre blanc
   l'avancée
   et la tête ouverte
   d'une nuée l'autre

  

 

   le corps sa flèche
   son désir
   et tenace
   tom­bé
   pui­sant
   l'eau
   épui­sant
   la liquide matière
   lorsque vient sans l'attendre
   la nage

  

 

   ins­tant pre­mier
   la nage 
   après le déplie­ment
   le souffle
   tenir comme
   l'arbre
   nais­sant à la lumière
   ébrouer
   sa flèche rouge
   du cœur

  

 

   désen­com­brer
   la pen­sée
   la connais­sance
   reti­rer ce qui de soi
   alour­dit la sub­stance
   sur la pro­fon­deur marine
   comme l'enclume
   dépo­sée par le fond
   puis sou­dain
   lais­ser enfin paraître

  

 

   le rythme encore
   le nageur
   sa cadence ani­male
   une régu­la­ri­té
   un bat­te­ment
   le posé des mots
   le trait juste
   comme neige
   jusqu'à celui heu­reux
   de la dis­pa­ri­tion

X