> Négritude

Négritude

Par |2018-10-17T03:05:36+00:00 22 juillet 2012|Catégories : Blog|

 

Longtemps béat sous le vieux bât
qui me limait les pig­ments
je me suis enfin réveillé
    l’œil rouge
       au rouge
        gron­de­ment
          des gongs
            inté­rieurs.

Je me tâte le pouls et j’entends
tous les bras repen­tants
de mon sang
qui battent battent dru
le vaste tam-tam des sources invio­lées.

Ils m’invitent au mina­ret tabou
de la régé­né­res­cence
ils m’invitent
là-haut
moi et mes totems
sous l’œil vierge de l’Aurore
pour l’incinération totale des échardes.

Ma cale­basse pétille­ra
des sèves pures
de l’ébène
ma cale­basse à moi

et je n’aurai plus soif
de moi-même.

 

[ce poème a paru dans Neuf Poètes came­rou­nais, 1979]

X