> Noir

Noir

Par | 2018-02-25T06:49:00+00:00 30 novembre 2013|Catégories : Blog|

 

Boîtes vides,
Aucun liquide ne s'en est déga­gé
Dans l'air plein de fier­té.
Les grains pol­lués de l'âme
Ont per­du leur sub­stance.
Les liquides purs de la lumière
Éclatent comme des bombes de gui­mauve,
L'escadron de la mort pénètre pro­fon­dé­ment
Et rêve de ren­con­trer Anubis,
Un Tsunami a fait tour­billon­ner son désir furieux,
La pas­sion et la glou­ton­ne­rie ont pro­cla­mé leur indé­pen­dance.
Le rêve de deve­nir une nation paral­lèle,
De coha­bi­ter avec la leu­cé­mie de la créa­ti­vi­té !
Les pul­sions sexuelles 4×4 ont pris leur retraite,
Un vété­ran estro­pié de la pas­sion
Demande pitié à l’armée uti­li­taire et sans cœur de l'entité humaine,
Mieux vaut appe­ler planc­ton l'homo-plancton de créa­tures mal­heu­reuses,
Même les vers et les larves ont été dégoû­tés par notre haine.
Fécale, la car­ni­vore mouf­fette de la peur,
Une éclipse de l'amour couvre toute une éter­ni­té
De la nais­sance à mort, Un spectre affiche sa matu­ri­té
Et éja­cule la liber­té comme une charge,
Une danse éblouis­sante de formes bien tour­nées et ami­boïdes de mani­fes­ta­tions.
La Vérité,
Rends amer le miel en le mêlant au souffre, Saupoudre la camo­mille de gelée royale et de gin­gembre, Soudain le vent se lève et emporte Les spores des vieux pins.

 

 

Traduit en fran­çais par Athanase Vantchev de Thracy Paris, le 11 décembre 2010