> Non, les financiers ne sont pas des huîtres

Non, les financiers ne sont pas des huîtres

Par | 2018-02-20T14:08:09+00:00 6 mars 2014|Catégories : Blog|

 

Souvent les finan­ciers aiment la com­pa­gnie des huîtres
– et du cham­pagne
(à dire vrai, ils ne sont pas les seuls)
Mais si on les inter­roge ils vous diront qu’ils sont
En moyenne plus intel­li­gents que les huîtres,
qu’ils ont plus de valeur qu’une huître per­lière,
et qu’ils sont plus utiles à l’économie ;
qu’ils sont même indis­pen­sables…

Pourtant, comme les huîtres
Ils res­tent enfer­més dans leur coquille
Accrochés sur le rocher de leurs taux d’intérêts
Sourds aux cris de détresse du peuple des pois­sons
et insen­sibles aux cou­rants marins pro­fonds qui agitent la socié­té
Quant aux crises finan­cières, ils n’en tirent
guère plus de leçons que les huîtres.

Mais les finan­ciers ne sont pas des huîtres.
Essayez d’en ouvrir un, vous décou­vri­rez
Peut-être un caillou dans les reins ou dans le cœur
Mais jamais de perle.
Et n’essayez pas de l’avaler
Avec un peu de citron ou de beurre salé
Ni cru ni poché.

Mais sur­tout,
Et en dépit de la légende répan­due par les finan­ciers eux-mêmes,
D’après ce que savons de leur vie sexuelle
Et des condi­tions de leur repro­duc­tion,
Contrairement aux huîtres
Leur capi­tal, n’obéît pas aux lois de  la par­thé­no­gé­nèse.
L’argent ne fait pas de l’argent sui gene­ris.

Pour faire de l’argent, l’argent
Doit pré­le­ver dans la poche des familles
Et des entre­prises
Son inté­rêt sur la richesse pro­duite par le tra­vail.

Ainsi, peut-on conclure de notre obser­va­tion
Scientifique, que les finan­ciers ne sont pas des huîtres.
Ils sont non seule­ment bien moins délec­tables
Mais ils sont aus­si fina­le­ment moins pré­cieux
Et sur­tout moins utiles à l’économie que les huîtres.

(Il n’est même pas sûr que leurs coquilles
puissent être gar­dées pour le com­post dans le fond du jar­din.)

 

 

Sommaires