> Nous sommes emportés par le temps

Nous sommes emportés par le temps

Par |2018-10-16T00:09:52+00:00 21 juin 2013|Catégories : Blog|

 

Nous sommes empor­tés par le temps, des quilles qu'il détruit à volon­té, la tex­ture et la den­si­té de nos corps indiquent une pos­sible immor­ta­li­té, tout corps se croit immor­tel mais le temps nous dérobe, à chaque ins­tant, nous ne pou­vons nous y ins­crire que dans le façon­ne­ment de la matière, c'est ce que nous croyons, c'est ce que nous devons croire mais nous ne sub­sis­tons, au fond, que dans la mémoire, notre mémoire et la mémoire des autres, nous sommes ain­si, sem­blable à une créa­ture de sable qui se délite len­te­ment, à chaque pas nous per­dons un peu de notre sub­stance jusqu'à ce qu'il ne demeure que notre souffle, le souffle d'une absence, recons­truit par la mémoire, ain­si nous mou­rons tou­jours mais nous ne mou­rons jamais tout à fait, chaque homme est le dépo­si­taire de la mémoire de tous les hommes, chaque homme rend pos­sible la renais­sance de ceux qui ne sont plus, chaque homme est un témoin, le témoin de son pas­sage dans les étreintes et les pay­sages des nuits, nous sommes de la mémoire, de son souffle, elle est notre demeure, cise­lée par les pul­sions de l’éphémère.

X