> Ode au squelette

Ode au squelette

Par | 2018-02-18T07:57:57+00:00 2 janvier 2014|Catégories : Blog|

 

Je cherche mes os
Réveillée par le frô­le­ment noir
De celui qui est pas­sé là-bas
Irriguant nos mémoires
Tout inon­dé de nuit
La peau affa­mée de soleil
La gorge assé­chée de bleu
Laissant dans le vent d’été
L’odeur grise déchi­rante
De l’ombre si douce des gla­ciers

Je cherche mes os
En eux je pour­suis la miné­ra­li­té pure
Dont j’ai besoin pour rêver
Et ils sont désor­mais le seuil
De ce che­min néces­saire
La lueur de mon ultime rési­du
Me ramène dans des spasmes
Vers les matins de lune
Où je devine le bon­heur étrange
De nos gra­vi­ta­tions conjointes.

 

 

Òda a l’òssa

 

Me cer­qui los òs
Deishudada peu hre­ga­dis nere
Deu qui pas­sè un jorn acerà
Arrossegant las nòs­tas memò­rias
Tot adai­gat de nuèit
La pèth aha­mia­da de só
Lo còth asse­cat de blu
Deishant au vent d’estiu
L’aulor gri­sa esper­re­can­ta
De l’ombra tan doça deus gla­cèrs

Me cer­qui los òs
I cuel­hi la mine­ra­li­tat blo­sa
Qu’en hè hrèi­ta ta sau­ne­jar
E d’ara enlà vadón lo por­ta­lèr
D’aqueth tralh neces­sa­ri
La lusor deu men hon­salh
M’entorna hens espas­mas
Cap aus matins de lua
On endi­vi­ni lo bonur estranh
De las nòs­tas gra­vi­ta­cions conjun­tas

 

(In Parçans esco­nuts-Territoires cachés- Editions Jorn-Février 2013)

Sommaires