> OÙ DON QUICHOTTE DÉCIDE DE MOURIR

OÙ DON QUICHOTTE DÉCIDE DE MOURIR

Par | 2018-02-19T10:39:55+00:00 30 janvier 2014|Catégories : Blog|

 

Cette jour­née je l’ ai dis­tin­guée des autres
L’ ai prise avec moi dès le matin, l’ ai traî­née dans nos contrées
       boueuses qui furent autre­fois des forêts
Lui ai jeté des pierres avec mépris comme à un chien errant, l’ ai
       noyée deux fois dans la rivière
L’ ai lais­sée pen­due aux branches nues d’ un arbre pour que
       s’égoutte sa bile dans la nuit
Quelle nuit, sinon celle digne de l’ homme triste
Vêtement de l’homme insi­gni­fiant, du plus mal bâti
Qui marche encore dans son délire sachant qu’il accom­plit un
       exploit
Et embrasse les genoux des pas­sants et enivre sa jour­née pour
       oublier
Les mou­lins d’ hier, la pro­messe d’ une île à soi, leurs rires
       der­rière les portes
Elles me furent tou­jours closes, inac­ces­sibles, les portes du
       para­dis, c’est pour­quoi
J’ ai mis ma jour­née à la fenêtre et l’ ai priée de se jeter du
       Troisième dans la rue
Car à quoi bon vivre en véri­té s’ il n’ y a pas des rêves
Destinés au feu, une tendre fosse pour nos chutes, et les lettres
       quo­ti­diennes
Au Père.

 

 

Traduction de Michel Volkovitch
 

Sommaires