> PAGES (extrait 3)

PAGES (extrait 3)

Par | 2018-06-21T01:07:52+00:00 3 juillet 2014|Catégories : Blog|

 

This l’ll call…
July 4th, 2012

this I’ll call har­bor rather than ser­vant or piece with sheets
although its meaning’s gone
with the mor­ning

in him we saw a net also
not a sea­gull for sure but per­haps an ocean
yes
of rail­roads and tor­ments of steel
as we visi­ted the base
when in Lorient and Brest

a woman’s breast, on whose shore I foo­ted
but there the wind‘d drop­ped
but here sole­ly cars shriek the mor­ning
light before dawn

 

 

 

 

 

Celui-ci…
4 juillet 2012

celui-ci je l’ai appe­lé havre plu­tôt que page
tout en n’y voyant plus guère de sens
le len­de­main
il était réseau, aus­si
non pas certes une mer mais un océan peut-être bien
de voies fer­rées oui de ces tour­ments d’acier
comme il y en avait dans les ports de guerre et d’industrie
qu’on allait arpen­ter après guerre
après être allé dans les dunes
s’aimer

il n’y avait plus de vent
aujourd’hui ce sont des voi­tures, qui ne crient plus le matin comme les anciennes
mouettes

 

 

 

Extraits de Pages, seize poèmes en anglais et en fran­çais et seize des­sins.

X