> PAGES (extrait 4)

PAGES (extrait 4)

Par | 2018-05-23T09:23:26+00:00 3 juillet 2014|Catégories : Blog|

 

Nuit des déca­pi­ta­tions
(pour une date ulté­rieure)

Elle te dit que la tête est essen­tielle.
Et pour­tant, le rêve de Verlaine n’est-il pas à la fois étrange et péné­trant parce qu’il n’y a pas de visage ?
Faire un nu sans tête et sans pieds n’est-ce pas y aimer le milieu, choi­sir quand s’emmêle dans un pay­sage l’image du tra­vail —

 

 

 

To put one­self toge­ther

—this life seems head­less
it recli­ned on the white shee­ted square of our room
before a remem­be­red pic­ture of a buil­ding site
but only I remem­be­red that
and so was our sepa­ra­tion and so seve­red vital parts of hers

ano­ther gull angry with rival­ry
had this nude taken off the pri­ck­ly wall of our sins

 

 

Extraits de Pages, seize poèmes en anglais et en fran­çais et seize des­sins.

X