> Palm-Cove

Palm-Cove

Par | 2018-05-28T03:21:11+00:00 25 mai 2014|Catégories : Blog|

 

Avant que l'or ne fleu­risse aux bou­ton­nières de la nuit
A l'heure où le cré­pus­cule écorche le soleil
sur les lagons où fleu­rissent les coraux
avant que la tête sans corps ne dévore l'astre du jour
pour pondre de son cou tran­ché
le zéro exsangue d'une lune bla­farde
au-des­sus de Palm-Cove
j'erre au milieu des sépul­tures et j'observe
l'immobilité des échas­siers debout
sur leurs jambes d'araignées d'eau
mar­quant de leur sceau les tombes silen­cieuses
Rien ne trouble l'inquiétude dif­fuse
qui sourd du sol en forme d'interrogation
Les gisants ont per­du leur langue avec leur sang sucé
Les pierres parlent à leur place et elles énoncent
de brèves bio­gra­phies muettes
entre les paren­thèses de deux dates
Le vent net­toie l'espace et balaie la mémoire
Les oiseaux seuls demeurent immo­biles
sur leurs longues pattes grêles
à l'affût d'on ne sait quelle pitance
d'on ne sait quelle âme éga­rée
Je me demande lequel de ces maillons de vie
éten­dus sous les dalles inertes
s'est méta­mor­pho­sé en tore incan­des­cent
pour irra­dier la nuit du vide
Celui pour qui la chair et les os sont des vitres
celui qui tra­verse les murs sans effort
celui pour qui la pen­sée des autres est un livre
celui qui ne dis­tingue pas l'ange de la bête
celui qui nie l'homme à tra­vers l'étincelle
celui dont une langue de feu lèche le cœur
au royaume des bra­siers où l'ombre même brûle.

X