> PHOTOGRAPHIES

PHOTOGRAPHIES

Par | 2018-02-19T05:21:00+00:00 30 janvier 2014|Catégories : Blog|

 

Ce sont là les yeux de mon insom­nie, depuis
que dans mes bras reli­gieu­se­ment j'ai por­té l'enfant, sachant
pour­quoi j'existe ; autom­nal, décli­nant sans doute, mais vivant
dans cette mai­son escar­pée flot­tante
entre les dunes et les tama­ris de ton absence, ma fille.

Ce sont là les rives de mon insom­nie qui après des val­lées sans fin, après des nau­frages de royaumes et de villes
momi­fiées par ton égoïsme pour n'avoir pas por­té
la cou­ronne d'épines quand tu le deman­dais, l'exigeais,
comme il convient à l'âge de cinq mois.

Et ce sont là les épines de ton insom­nie, que j'ai ramas­sées une à une tan­dis que tu gran­dis­sais entre rires et larmes
que j'ai gar­dées dans le verre de cris­tal pour les boire quand nous nous rever­rons
oubliant tes par­jures com­mis dans des bras incon­nus, les pommes du Jardin par toi offertes à des étran­gers per­fides
car tu étais enfant et nour­ris­sais ton cœur avec la croûte
de notre pain tom­bé par terre.

Mets en déroute le temps, attends mon bateau encore un peu, avant que tes mains ne changent de feuilles.
Notre mai­son retrou­ve­ra la paix, et seront recons­truites les fières cités qu'a rui­nées
ton regard de neige — si pour finir un jour je reviens et si pen­dant ce temps
tu ne m'as pas oublié.

 

 

Traduction de Michel Volkovitch

Sommaires