> Poème pour la présence

Poème pour la présence

Par | 2018-02-24T12:45:24+00:00 21 juin 2012|Catégories : Blog|

 

Pour ne pas oublier
Puis-je me sou­ve­nir que jus­te­ment
Je ne me sou­viens pas.

Ce n’est que lorsque je recon­nais que je ne sais rien
Qu’il m’est don­né la pos­si­bi­li­té de tout connaître
Car la per­cep­tion de ma fra­gi­li­té ren­force encore
La conscience qui m’est don­née de l’Infini,
Comme la consta­ta­tion répé­tée de mon oubli
Me rap­pelle sans cesse à la Présence.

Ai-je une autre solu­tion que de voir où se loge le pro­blème ?

Il me faut per­ce­voir le monde voi­lé de faux
Pour m’ouvrir à la vraie vie,
Et sen­tir les bar­reaux de ma pri­son
Pour réus­sir mon éva­sion
Et com­prendre qu’en véri­té
J’ai tou­jours été libre.

Seule la claire vision de mon manque
M’offre la pos­si­bi­li­té d’être com­blé
Car ce n’est encore que lorsque je per­çois
Que sans cœur, je suis inca­pable d’aimer,
Que se révèle à moi le mer­veilleux Amour !

Seule la per­cep­tion directe de mon orgueil
Renforce la conscience qui m’est don­née de l’humilité

Seule la per­cep­tion directe de mon amour-propre
Me révèle la pré­sence imper­son­nelle de la paix

Je ne peux vivre qu’en voyant ma vani­té
Comprendre que « Je suis la voie, la véri­té et la vie »,
Qu’en fai­sant l’expérience de l’impasse
Du men­songe et de la mort.

Car je ne suis pas un homme qui fait l’expérience de la Vie
Mais je suis la Vie qui fait l’expérience d’être un homme.

Lâcher-prise, tout lâcher en lâchant celui qui tient
Voir que je ne suis rien pour sen­tir que je suis Tout
Contempler l’éphémère pour renaître à l’Éternel.

Ici et main­te­nant, voi­là quelle est ma tâche,
Et le doux labeur de la Béatitude –