> Poèmes d’Andrée Chedid

Poèmes d’Andrée Chedid

Par | 2018-02-26T02:37:21+00:00 29 janvier 2014|Catégories : Blog|

Il arrive que l’on ait un livre en main et que l’on sente com­bien cela est essen­tiel. C’est le cas lorsque l’on feuillette ce volume de poèmes non pas com­plets (mais tout de même) d’Andrée Chedid édi­té chez Flammarion. Essentiel et por­teur d’émotions, pour qui a connu la femme/​poète. Poèmes, quelques essais aus­si en fin de volume. De ces livres, qui devraient se trou­ver dans toutes les biblio­thèques d’amoureux éclai­ré des arts, et de la poé­sie en par­ti­cu­lier. On retrou­ve­ra ou on décou­vri­ra ain­si l’œuvre d’une poète majeure de notre temps, à tra­vers ses dif­fé­rents recueils dont cer­tains étaient indis­po­nibles depuis long­temps. Une œuvre qui s’étend ici de 1948 au début de ce siècle.

Andrée Chedid est née au Caire en 1920, elle a long­temps vécu à Paris, écri­vant poèmes, romans, pièces de théâtre, nou­velles, poé­sie… Elle aimait la vie et ses frères humains, deux aspects qui font évi­dence à la relec­ture de son œuvre poé­tique. Devant ses poèmes, on se dit qu’en effet la fra­ter­ni­té pour­rait trans­muer l’homme. Poète, Chedid a été récom­pen­sée par le prix Goncourt de la poé­sie, attri­bu­tion pour une fois indis­cu­table. On  lira dans ce volume les ensembles sui­vants : Textes pour un poème, Visage pre­mier, Fraternité de la parole, Cérémonial de la vio­lence, Cavernes et Soleils, Epreuves du vivant, Tant de corps et tant d’âmes, Par-delà les mots, Territoires du souffle, L’Etoffe de l’univers. L’ensemble est pré­cé­dé, sous le juste titre de « L’écriture-corps », d’une pas­sion­nante pré­face de Carmen Boustani, maî­tresse d’œuvre de l’aventure qui nous est ici offerte. Bien sûr, nous ne cache­rons pas notre émo­tion, ici, à la relec­ture du beau poème qu’Andrée Chedid a dédié à notre ami et col­la­bo­ra­teur Matthieu Baumier.

Un ouvrage à lire avec atten­tion, par les temps qui courent.