> Quand…

Quand…

Par |2018-10-18T20:08:17+00:00 13 juillet 2014|Catégories : Blog|

 

Quand tu auras per­du et la tête et l’espoir
Confondant bête­ment l’attente avec la vie
Quand la lumière même irra­die­ra en noir
Le monde qui t’entoure et jusqu’à tes envies
Quand le crime et le lucre auront pour tes yeux tristes
L’éclat pur et sour­nois d’un bijou dia­bo­lique
Quand tu seras tout seul sur la trop grande piste
A rire des absents dans le chant des coliques

Quand tu négli­ge­ras tout ce qu’aimer veut dire
Perdu dans la tem­pête ou se noient tes conquêtes
A l’aveugle brouillé le meilleur et le pire
Feront durer en vain le men­songe des fêtes
Quand ton cœur sera sec et ton sexe juteux
Pour arro­ser sans joie tes plai­sirs car­nas­siers
Il te fau­dra trou­ver chez un double dou­teux
La même incli­nai­son pour ces pas­sions viciées 

Quand la médiocre aura l’apanage des saintes
Retirant au sacré toute sa cohé­rence
Et quand la dis­trac­tion dans ta vision suc­cincte
Sera le but par­fait de l’ingrate exis­tence
Alors le men­songe sera ta véri­té
Vouant à ta per­sonne un bien étrange rite
La vani­té sera ta seule liber­té
Et tu auras enfin les dieux que tu mérites

Quand le désordre ira jusqu’aux astres boi­teux
Et que s’effondrera ton châ­te­let de cartes
Si tu entends qu’on rit dans le fra­cas hideux
C’est qu’une autre par­tie se joue d’où l’on t’écarte
Précipité sous terre en éter­nel esclave
La mort t’emportera dans un der­nier délice
Toujours gri­sé d’orgueil peu importe l’enclave
Ici aus­si tu seras un gnome mon fils !

X