Que sais- tu de la pierre
qui jamais n’a de miroir
sauf en échange d’un ciel bas de terre
et d’un vague che­min ?

Cette pierre n’est pas ici
Cette pierre n’est pas là
sauf aux prises du silence
dans l’automne aux minerves de bois sombres

Que sais- tu de son his­toire
pour que jamais elle n’aille à ta ren­contre
sauf lorsque d’un pas son­geur
tu la heurtes
et retourne son visage vers la pluie.