> Réalité, variation première

Réalité, variation première

Par |2018-11-21T09:07:27+00:00 19 mai 2013|Catégories : Blog|

 

Tu t’éveilles auprès du corps que tu aimes.
Les chaus­settes, le slip, la brosse à dent, la porte.
Tu regardes le corps que tu aimes.
Et cet amour est réel et il importe.

Alors que tu pars, tu res­sens une dou­leur.
Tu t’en imprègnes avant que tu ne sortes.
Alors que sans espoir tu  pars et res­sens une dou­leur,
Cette dou­leur aus­si est réelle, elle importe.

Tu t’en vas vers le monde, cette vie, ce réel,
L’ordre, ton Moi, les rues, le jour qui récon­forte.
Tu t’en vas vers un monde où rien n’est réel,
Auquel tu n’apporteras rien qui importe.

 

 

Traduit par Boris Lazic

X