> Reflet

Reflet

Par |2018-10-17T03:05:10+00:00 22 décembre 2012|Catégories : Blog|

L’œil humain est pro­fond de cent lieues
Sous le foyer poé­tique de la pupille,
Il y a un petit cercle magique,
Un puits, un trou de gou­lot,
Une noire bouche chan­tante de gui­tare
Aux cordes de lumière.
Les pupilles des yeux
Sont des notes sur les cordes de l’esprit,
Et elles peuvent ser­vir à inter­pré­ter
Quantité de mélo­dies.
Regarde, les ner­vures d’une feuille
Se des­sinent les unes contre les autres tels
Des che­mins lumi­neux à tra­vers les étranges contrées de
   l’obscurité
L’étendue verte de la feuille
Se répand dans le puits du regard.
Là où la forêt s’arrête brus­que­ment
La petite feuille verte gran­dit
De plu­sieurs kilo­mètres cubes
De vert, de jaune, de bleu.
Le monde de la feuille, que mon âme
Vient jus­te­ment d’enlacer tout entier,
Est tout à coup cette contrée,
Les ner­vures de toutes les feuilles sont à pré­sent des che­mins,
Jaune et chauds de paille dépo­sée
Par les chan­ge­ments de mois­son dans les buis­sons.
Un homme marche sur le che­min
Entre les haies vertes.
À pré­sent il pénètre dans le monde de la feuille.

X