> Regards sur la poésie française contemporaine des profondeurs (9) : Dominique Boudou

Regards sur la poésie française contemporaine des profondeurs (9) : Dominique Boudou

Par |2018-08-15T00:00:55+00:00 23 mars 2014|Catégories : Blog|

 

"La poé­sie, je ne sais pas. Je n'ai jamais su.  Essayez d'approcher l'oiseau sau­vage. Vous ne pou­vez pas. Des voix comme celles de Rimbaud, Lorca, et j'en passe, demeurent hors de mon atteinte. Leur mys­tère est si grand. Mes mots si petits. Quelle forme ils ont ? Dans quelle pâte par­viennent-ils à tenir un peu ? De quoi est faite cette résis­tance qu'ils ont, par­fois ?

J'écris de la poé­sie depuis un demi siècle, presque. Je me suis, comme beau­coup, frot­té à des son­nets ban­cales, à des alexan­drins qui chan­taient mal, à toutes sortes d'imprécations. A vingt ans, les champs magné­tiques de Soupault/​Breton me fas­ci­naient. A trente, c'était le mani­feste élec­trique aux pau­pières de jupes de Matthieu Messagier. Une affaire de cou­rant, tou­jours, que j'aime aujourd'hui ténu, à bas bruit, au bord de la rup­ture qui bégaie l'impossible à dire. Je lis et relis Guillevic, Follain, Emaz et Metz, obs­ti­né­ment. Je conti­nue mon che­min d'écriture avec des poèmes pauvres, en espa­gnol."

 

Dominique Boudou

X