> RIVAGE I

RIVAGE I

Par | 2018-02-20T00:41:35+00:00 21 décembre 2013|Catégories : Blog|

 

La splen­deur se façonne à la face du ciel
Règne sur la mer
Qui se répand tou­jours en femmes vierges
En enla­ce­ments de bras argen­tés, en formes de ten­dresse
En perles macu­lées par la salive de l'enfantement
En mâchoire de sable sai­sie par la langue mou­vante du renou­veau
Sans cesse enno­blie par l'écume vitale de l'eau .

Il y a encore par- des­sus
Nos regards qui ne peuvent s'éterniser  dans l'implacable
                                                                                                         Dans l'insondable
Dans l'intouchable du coeur .

Creuset du soleil
Ils ne peuvent s'éterniser
Sur cette hau­teur mûrie dans les germes de l'innocence
Sur cette hau­teur de la mer enceinte .

Intériorité de la mer gémis­sante, embras­sant, plon­geant
Ses membres vain­queurs dans l'oeil astral
Et le feuillage du corail céleste
                                                        Entr'aperçoit encore et tou­jours
Les vastes éten­dues de la semence
Toutes les flores et faunes par­mi son torse d'éphèbe
Et les oiseaux de cette gran­deur sont encore en deve­nir
Et la poi­trine est cer­née de choses encore inexis­tantes

Et les oiseaux de mer
Deviennent le lan­gage du rivage immor­tel.

Sommaires