> RIVAGE II

RIVAGE II

Par | 2018-02-24T22:50:45+00:00 21 décembre 2013|Catégories : Blog|

 

Tout peut s'ouvrir au-delà et après le fruit sur la terre, sur la pierre
Sur l'herbe et sur la table
Le fruit qui mur­mure encore ses ori­gines
A tou­jours pour lui
La main qui va le sai­sir
La bouche qui va l'aimer
                                            Et le regard qui l'enveloppe
il a tou­jours pour lui
La haute révé­la­tion de la lumière se fau­fi­lant au bas de l'arbre
A l'endroit étin­ce­lant
                                       Protecteur
Où Eve s'est allon­gée
Avec cette lumière qui se fau­file pareil au ser­pent sur la peau
Mais rien ne peut se faire sans la lumière
Apprentissage de la lumière à vivre dans le laby­rinthe des racines
Où sont encore super­po­sées en nous toutes nos nutri­tions éteintes
La volon­té de sur­gir ne peut se faire
Qu'avec cette abso­lu­tion fécon­dée au lieu du fon­de­ment
Matière dans son rythme infer­nal
Et la dis­per­sion revient tou­jours à la sur­face
La dis­pa­ri­tion appa­raît tou­jours à la crête de l'intensité
Les mers s'engouffrent tou­jours dans les trous gran­dioses de la roche
L'humain tend encore et tou­jours
                                                               Ses bras en croix
Dans les déchets, les débris, les osse­ments de la vie
Tout peut encore se mon­trer à la vitre de l'existence
A-tra­vers les larmes
S'écoulant au delà du tun­nel

Semblables aux pluies sidé­rales
Aux fruits gor­gés de nou­veaux rayons d'amour .