> Samedi 8 décembre : Insistance de la Poésie #1

Samedi 8 décembre : Insistance de la Poésie #1

Par |2018-11-12T23:31:03+00:00 23 novembre 2012|Catégories : Blog|

 

Samedi 8 décembre de 10h à 17h
Auditorium du Petit Palais
Musée des Beaux-arts de la Ville de Paris
Entrée libre
Métro Champs-Elysées Clémenceau (1) – (13)

Comme de nom­breux poètes l’affirment, il n’est plus temps de faire l’économie d’une réflexion conjointe, tant esthé­tique que poli­tique, sur le sta­tut spé­ci­fique de la poé­sie contem­po­raine dans l’espace des écri­tures d’aujourd’hui. Depuis trop long­temps, et peut-être par pru­dence idéo­lo­gique, ces deux champs sont res­tés dis­so­ciés or l’actualité se charge, bru­ta­le­ment, de nous rap­pe­ler la réa­li­té du lien fort qui les unit.
C’est pour­quoi la Maison des écri­vains et de la lit­té­ra­ture et le Marché de la Poésie se sont asso­ciés pour pro­po­ser une jour­née de réflexion nova­trice sur la ques­tion du « genre poé­tique » et les moda­li­tés de ren­contres avec la poé­sie dans l’espace public.
À par­tir d’une ana­lyse des points com­muns qui rap­prochent les dif­fé­rents dis­cours de mar­gi­na­li­sa­tion de la poé­sie, elle ten­te­ra de contre­dire les attaques por­tées contre elle.
 
Dans le cadre du cycle « À demain la poé­sie », orga­ni­sé par la Maison des écri­vains et de la lit­té­ra­ture (M.E.L.)

Insistance de la Poésie #1
Programme de la journée

Journée ani­mée par Sylvie Goutbarron (M.EL.) et Vincent Gimeno-Pons (c/​i /​r/​c/​é) 
 

10h Avec les poètes
Yves Boudier /​ Benoît Conort /​ Jacques Darras /​ Isabelle Garron /​ Armelle Leclercq, Caroline Sagot-Duvauroux. 

11h15 Quelle(s) institution(s) pour la poé­sie ?
Philippe Beck (Poète, Président de la com­mis­sion poé­sie du CNL) /​ Antoine Émaz (Poète, ex-Président de la com­mis­sion poé­sie du CNL).
Entretien avec Jacques Darras (Poète, Président de c/​i/​r/​c/​é) et Isabelle Garron (poète et uni­ver­si­taire)

11h45 La spé­ci­fi­ci­té de la poé­sie dans la vie cultu­relle
Magali Brazil (Maison de la Poésie Nantes et Région) /​ Francis Combes (Poète, direc­teur de la Biennale inter­na­tio­nale des Poètes en Val-de-Marne) /​ Claude Guerre (Poète, direc­teur de la Maison de la poé­sie de Paris) /​ Emmanuelle Leroyer (Printemps des poètes). 

13h Pause déjeu­ner

14h30 Poésie et (/​ou) Performance
Vincent Tholomé (poète).
Entretien avec David Christoffel (+pro­jec­tion)

14h50 La poé­sie en 2027 
David Christoffel

15h30 Diffusions de la poé­sie
Patrizia Atzei (édi­tions Nous et revue Grumeaux) /​ Vincent Gimeno-Pons (c/​i/​r/​c/​é et Marché de la Poésie) /​ Nuno Judice (poète) /​ Nathalie Lacroix (réseau des librai­ries Libr’Est) /​ Djamel Meskache (édi­tions Tarabuste et revue Triages) /​ Isabelle Sauvage (édi­tions Isabelle Sauvage).

16h30 Coda
Florence Trocmé (Poezibao).
Entretien avec Isabelle Garron

*Ce pro­gramme est sus­cep­tible de modi­fi­ca­tions de der­nière minute. 
 


Biographie des poètes présents

Yves Boudier
Né en 1951 en Normandie. Vit à Paris ; publie notes et poèmes en revues (Aujourd’hui-Poème, CCP, Digraphe, Europe, Petite, La Polygraphe, Rehauts…) et est membre du comi­té de rédac­tion d’Action Poétique et de Passage d’Encres. Activités radio­pho­niques et col­la­bo­ra­tions diverses avec des musi­ciens et des plas­ti­ciens.
Lectures publiques (Musée d’Art Moderne de la ville de Paris, Fondation Royaumont, Chartreuse de Villeneuve-lès-Avignon, Revue par­lée du Centre Pompidou, Bpi Beaubourg, librai­ries et média­thèques.) Invité de la Biennale Internationale des poètes, 1997. Activités radio­pho­niques (France-Culture, France-Musiques), col­la­bo­ra­tions avec des musi­ciens (Ina-Grm) et des plas­ti­ciens (Gaston Planet, Christiane Tricoit, Jean Gaudaire Thor, Andoche Praudel, Joël Paubel.).
Il est Président de la Maison des écri­vains et de la lit­té­ra­ture depuis 2012.

David Christoffel 
Il publie dans les revues Doc(k)s, Criticalsecret, Boxon, Action res­treinte, Il Particolare, 22(M)dP, L’Etrangère, Enculer, La Revue des res­sources, Chimères. Il a publié un album de créa­tions poé­tiques sonores Oecumétrucs (Artalect, 2007) et un recueil CD d’Opéras par­lés (Incidences, 2008). Après Lamento sans les poils à Royaumont en 2006, il pré­pare un nou­vel opé­ra par­lé, Les bâtons rom­pus, en rési­dence vir­tuelle à la Maison de la poé­sie de Paris. Ses acti­vi­tés poé­tiques se pour­suivent radio­pho­ni­que­ment : il a com­po­sé quelques pièces pour Arte Radio, pour les émis­sions « Tapage noc­turne » sur France Musique et « Les pas­sa­gers de la nuit » sur France Culture. Il est actuel­le­ment chro­ni­queur des « Oreilles sen­sibles » dans « La mati­nale » de Christophe Bourseiller sur France-Musique.

Francis Combes
Poète et direc­teur des édi­tions Le Temps des cerises. Poète, jour­na­liste, essayiste, cri­tique lit­té­raire. Membre de la rédac­tion de la revue Europe, conseiller géné­ral du Val d’Oise (en 1994). Il est l’organisateur du salon L’Autre livre et direc­teur de la Biennale des poètes en Val-de-Marne.

Benoît Conort
Né le 1er jan­vier 1956 à Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne). il a ensei­gné dans dif­fé­rents pays étran­gers de 1981 à 1992 (Sri Lanka, Pologne, Portugal). Voyages éga­le­ment, en Inde, au Népal, en Thaïlande, au Japon, etc. Actuellement maître de confé­rences à l’Université de Paris X-Nanterre, il tra­vaille sur la lit­té­ra­ture fran­çaise des 20e et 21e siècles (de Glissant à Esteban, de Roubaud à Collobert, de Jouve à Guez Ricord, de Chambaz à Courtade, etc). Membre de la com­mis­sion poé­sie du CNL de 1996 à 1999. Il anime régu­liè­re­ment aus­si, depuis 1984, des ate­liers d’écriture, du pri­maire à l’université et est membre fon­da­teur avec Claude Ber, François Bon, Gérard Noiret, Patrick Souchon, de l’association Carrefour des écri­tures. Membre du comi­té de rédac­tion de la revue Le nou­veau Recueil, a col­la­bo­ré à plu­sieurs revues dont La Quinzaine Littéraire, La N.R.F, Le Mâche Laurier, Théodore Balmoral, Ecritures, Le Français dans le Monde, etc. Publie aus­si sur inter­net (remue​.net entre autres).
En lit­té­ra­ture, apprend à écrire depuis plus de trente ans.
Benoît Conort est membre du Conseil d’administration de la Mel.

Jacques Darras
Poète, essayiste et tra­duc­teur fran­çais, Jacques Darras est né en Picardie. Professeur en 1978 avec une thèse sur « Joseph Conrad et les signes de l’Empire », doyen de Faculté de 1984 à 1999. Parallèlement il s’engage dans la vie locale et régio­nale en lan­çant une revue lit­té­raire in’hui. Il se lance entre-temps dans une aven­ture poé­tique pre­nant rythme et réflexion dans un cours d’eau des côtes de la Manche, la Maye, qui se jette dans la Baie de Somme. Il publie le volume inau­gu­ralLa Maye I en 1988 aux édi­tions in’hui/3 cailloux. Il a ajou­té depuis cinq autres volumes. Prix Apollinaire (2004), prix de l’Académie fran­çaise pour son œuvre (2006). Il pré­side le fes­ti­val Marathon des Mots de Bruxelles depuis 2009. Il a créé le fes­ti­val de Poésie d’Achères en 2010, éga­le­ment Président de c/​i/​r/​c/​é (Marché de la Poésie) depuis 2010.

Isabelle Garron 
Vit et tra­vaille à Paris. Ses recherches en Sciences des textes et docu­ments l’ont ame­née à croi­ser ses recherches sur la pro­so­die visuelle. Elle a ain­si sus­ci­té la réédi­tion à l’identique de La Lucarne ovale de Pierre Reverdy (Théâtre Typographique, 2001). Membre du comi­té de rédac­tion d’Action poé­tique. De 2005 à 2008 elle par­ti­cipe au pla­teau de « Peinture fraîche » de Jean Daive, sur France Culture. Sa tri­lo­gie poé­tique Face devant Contre, 2002, Qu’il faille, 2007,Corps Fut, 2011, est parue en Poésie/​ Flammarion.

Claude Guerre 
Né en 1948 à Avignon, Claude Guerre a appris les métiers du théâtre auprès D’A. Benedetto, puis fon­dé sa com­pa­gnie pour laquelle il a écrit et mis en scène une ving­taine de pièces. Ensuite appe­lé à tra­vailler pour France Culture comme réa­li­sa­teur, il y a créé près de 300 textes et poèmes contem­po­rains. Poète et met­teur en scène, il crée avec André Velter 😯 spec­tacles de poé­sie notam­ment au Théâtre du Rond-Point une série de trois ans : les Poétiques. Puis au Théâtre de l’Aquarium, sous le titre l’Orphée Studio. Nommé en 2006 à la direc­tion de la Maison de la Poésie, il y crée « La récréa­tion du monde » d’après Laurence Vielle, « V. » d’après Tony Harrison, « Les poètes de Colette Magny », puis en 2009 « Dans le jar­din de mon père » poème épique écrit et dit par lui. Ce spec­tacle tourne encore aujourd’hui. Il a publié chez le même édi­teur (Pierre Mainard)NasbinalsGrâce à CamdenDans le jar­din de mon père, et Tout est vécu chez Les Solitaires Intempestifs. « Kamouraska », « Pense ! ma viande », « Silhouettes et ban­dits » sont inédits. 

Nuno Júdice 
Né le 29 avril 1949 à Mexilhoeira Grande (Algarve). Il est pro­fes­seur en Littérature Comparée à la Faculté de Sciences Sociales et Humaines de l’Université Nouvelle de Lisbonne. De fin 1997 au début 2004, il a été Conseiller Culturel à l’Ambassade du Portugal à Paris, où il a diri­gé le Centre Culturel de l’Institut Camões. Il a publié des livres de poé­sie, des essais, des romans. Il est tra­duit dans plu­sieurs pays, et en France son recueil Un chant dans l’épaisseur du temps est paru dans la col­lec­tion Poésie/​Gallimard. Son roman Traces d’ombres est paru aux édi­tions Métailié et L’Ange de la tem­pête à La Différence. D’autres livres sont publiés chez Fata Morgana (Lignes d’eau, Pedro évo­quant Inès, Source de vie), aux édi­tions Chandeigne (Jeu de reflets), à L’Escampette (Les Degrés du regard) et au Taillis Pré (La Condescendance de l’être et Le Mouvement du monde).

Armelle Leclercq
Née en 1973, ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure, Armelle Leclercq est médié­viste. Elle a vécu de temps à autre à l’étranger (Etats-Unis, Egypte, Allemagne) et vient de ren­trer de deux années au Japon où elle ensei­gnait le fran­çais à des étu­diants japo­nais. Elle effec­tue régu­liè­re­ment des lec­tures : Poésie à Tinqueux, Maison de la poé­sie de Nantes, Ars Poetica (Bratislava), Poètes au pota­ger (Montluçon), Lire en l’Eure, World Poetry Movement. Elle a été en 2010 en rési­dence à la Maison Jules-Roy afin de pour­suivre l’écriture de son troi­sième livre. Sa poé­sie est ancrée dans le quo­ti­dien et s’inspire des échanges inter­cul­tu­rels tout en s’attachant à des thé­ma­tiques amou­reuses (dans Pataquès) ou au monde de l’enfance (dans Vélo vole), avec une langue mêlant volon­tai­re­ment plu­sieurs registres et jamais abs­conse. Son der­nier recueil,Paysage à rebours, vient de paraître aux édi­tions Lanskine en 2012.

Caroline Sagot-Duvauroux
Née à Paris. Études de Lettres clas­siques, Censier Sorbonne, études théâ­trales et d’art plas­tique.
Comédienne pen­dant huit ans puis se consacre à la pein­ture et à la poé­sie. Nombreuses expo­si­tions depuis 20 ans en France et ailleurs, nom­breux livres d’artiste et estampes.
En tant qu’auteur, prin­ci­pal édi­teur : Les Éditions José Corti. Caroline Sagot-Duvauroux a par­ti­ci­pé à l’atelier IMPORT /​ EXPORT Bombay /​ Marseille, orga­ni­sé par le cipM en 2010. 

Vincent Tholomé
Un auteur/​performeur, Vincent Tholomé est né en Belgique en 1965. Il vit à Namur. Il tra­vaille en Belgique, en France et ailleurs. Ex revuiste (ttc, facial), ex membre de l’ex Big Band de Littératures féroces (avec ou sans dents), ex membre du car­re­four d’improvisations sonores et ver­bales [kwad], ex poète par défaut, Vincent Tholomé a mul­ti­plié les aven­tures et les ren­contres, s’impliquant dans bon nombre de pro­jets col­lec­tifs. On l’a notam­ment vu/​entendu en duo avec Sebastian Dicenaire, Maja Jantar et Laurence Vielle. On l’a notam­ment vu/​entendu en qua­tuor avec Charles Pennequin, Thierry Aué et Arno Calleja. On l’a sur­tout vu/​entendu en solo, lors de fes­ti­vals (Les voix de l’écrit (Mans), La Bâtie (Genève), les 3 pre­miers Fiestivals de Maelström (Bruxelles), le Festival inter­na­tio­nal de Poésie de Trois-Rivières (Québec), etc.).

X