> Si le feu désaltère

Si le feu désaltère

Par |2018-08-16T10:50:09+00:00 11 juillet 2016|Catégories : Blog|

Debout l'arbre enchaîne
Seul face aux vents
Dévisagé par l'homme
Dépouillé de sa pre­mière écorce
Le bruis­se­ment s'éteint
Alors le silence
Stigmate
Plus d'aubier à l'aube
Écorché sous le soleil
Sans peau l'arbre brûle
Et reste
Seule
La mère rouge à nue

 

 

 

 

 

***

 

 

 

 

 

Il existe un endroit
Où le temps est gluant
Empêtre et enche­vêtre
Même les plus petits pieds
Pour sur­vivre
L'homme s'y enduit de mousse
De boue
Ou de varech
Et plan­qué dans un coin
Chante tout dou­ce­ment
Des ber­ceuses exo­tiques
Litanies  che­vro­tantes
Hachées
Par la peur

 

 

 

 

 

***

 

 

 

 

 

Lit vide
Livide
Évidée la pré­sence
Dans les plis déser­tés
On annonce grand froid

 

 

 

 

 

***

 

 

 

 

 

Et si l'image se reti­rait
Comme la mer se dérobe
Ne lais­sant der­rière elle
Qu’une laisse de mer

 

 

 

 

 

***

 

 

 

 

 

L'eau creu­ser l'eau
Marquer les reflets
De ronds métal­liques
Délier la main cris­pée
Déjà fri­pée et ajus­ter
Le mou­ve­ment aux vagues
Quand la peau salée pique­ra
Lever les yeux
Et les filets

L'eau ouvra­ger l'eau
Et de la matrice salée
Ne gar­der que la forme
 

X