> Sonia Khader

Sonia Khader

Par |2018-08-19T19:36:26+00:00 24 novembre 2012|Catégories : Blog|

Sonia Khader est née à Ramallah, en Palestine, ville qu’elle admire tout par­ti­cu­liè­re­ment.

 Elle a eu une for­ma­tion mul­ti­dis­ci­pli­naire : études supé­rieures en bio­lo­gie à l’université de « Bir Zeït » (fon­dée en 1924) ; un diplôme en archi­tec­ture d’intérieure de l’université amé­ri­caine ICS grâce à des études par cor­res­pon­dance ; des cours d’informatique pen­dant deux ans et demi à l’université d’el-Qods inter­rom­pus par la guerre israé­lo-pales­ti­nienne en 2002.

Cette for­ma­tion mul­ti­dis­ci­pli­naire et l’état de guerre en Palestine expliquent les dif­fé­rentes fonc­tions que Sonia Khader a pu exer­cer : ensei­gnante en phy­sique et en bio­lo­gie à l’école de sœurs Mary Youssef à Ramallah ; ensei­gnante de la langue fran­çaise de base pour enfants.

Après un court pas­sage de six mois en tant que direc­trice géné­rale à la mai­son d’édition et de dis­tri­bu­tion « Dar Echourouk », elle rejoint le théâtre d’Achtar, théâtre de for­ma­tion et de pro­duc­tion théâ­trale où elle occupe le poste de direc­trice géné­rale du dépar­te­ment Communication.

Parallèlement à cette car­rière pro­fes­sion­nelle, elle a diri­gé et orga­ni­sé le fes­ti­val inter­na­tio­nal du théâtre des oppri­més, en 2007, à Ramallah et a par­ti­ci­pé à plu­sieurs ate­liers d’écriture théâ­trale en asso­cia­tion avec le Royal Court Theatre de Londres.

En 2005, Sonia Khader emprunte la voie de l’écriture et publie cer­tains écrits sur des sites élec­tro­niques pour, ensuite, créer son propre blog.

Fin 2009, elle publie son pre­mier recueil de poé­sie « Pour des soleils que j’ai caché », paru aux édi­tions « Fadhaet » (Espaces) en Jordanie.

La jeune poé­tesse pré­pare actuel­le­ment un nou­veau recueil.

X