> Sur l’impermanence 3

Sur l’impermanence 3

Par | 2018-05-21T20:42:26+00:00 3 octobre 2012|Catégories : Blog|

 

Parfois je plonge  dans ton visage
Et découvre des mon­tagnes et de  lentes val­lées
Avec des ruis­seaux de dou­leur qui coulent, pro­fonds,
Et de pro­fondes grottes d’incertitude,
Quelquefois tu dis­pa­rais devant mes yeux
Et je ne peux  rien voir, ou presque
Le brouillard de mon cœur couvre ma volon­té
de voiles par­fu­més.
Quelquefois je deviens silen­cieuse
Comme un lézard muet se repo­sant au-des­sous
De l’affreuse beau­té de ton soleil levant.

 

tra­duit de l’anglais par Marie-Hélène Dumas

X