> Sylvie Fabre G.

Sylvie Fabre G.

Par | 2018-02-19T05:18:01+00:00 4 août 2013|Catégories : Blog|

Sylvie Fabre G., Née à Grenoble en 1951. A com­men­cé à publier en 1976 dans la revue pari­sienne Sorcières. Depuis est pré­sente dans de nom­breuses revues et antho­lo­gies en France et à l’étranger ( Italie, Québec, Belgique, Espagne, Portugal, Allemagne, Grèce). Elle a écrit une ving­taine de recueils poé­tiques et de récits  dont L’Autre lumière, La vie secrète, Le bleu, Dans la len­teur ( Unes), Première éter­ni­té (Paroles d’aube), L’Isère ( Le Félin), Le Livre du visage (Voix d’encre), L’Approche infi­nie ( Le Dé Bleu), Le Génie des ren­contres, Quelque chose, quelqu’un (L’Amourier), Le pas­sage (Atelier des Grames), Deux terres, un jar­din ; L’inflexion du vivant ( Le Pré car­ré) Les yeux levés, Corps sub­til (L’Escampette) Frère Humain en 2012 (L’Amourier) Elle a réa­li­sé une qua­ran­taine de livres d’artistes avec peintres, pho­to­graphes et gra­veurs, entre autres F. Cheng, C. Deblé, A. Slacik, F. Benrath ( Urdla), F. Helgorsky, F. Rebeyrolle( Main soleil), Guerryam, S. Bertrand, C. Margat, M. Pessin ( Le verbe et l’empreinte) et Mariette ( La mai­son de Mariette)… Elle par­ti­cipe à des lec­tures-ren­contres avec artistes et musi­ciens, écrit des notes cri­tiques en revues et sur le Net. A tra­duit Milo De Angelis pour les revues Europe et Thauma et le site Terres de femmes. Elle a obte­nu deux bourses de créa­tion du CNL.

Sommaires