> Tadeusz Rózewicz

Tadeusz Rózewicz

Par |2018-10-18T10:12:01+00:00 18 mai 2012|Catégories : Blog|

Tadeusz Różewicz (né le 9 octobre 1921 à Radomsko) est un poète et dra­ma­turge polo­nais.

Różewicz appar­tient à la pre­mière géné­ra­tion née et édu­quée après que la Pologne eut retrou­vé son indé­pen­dance en 1918. Ses poèmes de jeu­nesse ont été publiés en 1938. Durant la Seconde Guerre mon­diale, tout comme son frère Janusz Różewicz (éga­le­ment poète), il a été membre de la résis­tance polo­naise, l'AK. Il a connu trois débuts, avant la guerre, pen­dant, et après. Le pro­blème poé­tique de l'"exprimité" a été la plus grande pré­oc­cu­pa­tion des poètes polo­nais de cette époque. Le recueil Niepokój (Inquiétude), et spé­cia­le­ment le poème Ocalony (Rescapé), pré­sente un homme tota­le­ment rui­né par la catas­trophe inex­pri­mable de la seconde guerre. Les poèmes des débuts de Różewicz ont impres­sion­né presque tout le monde poé­tique polo­nais avec Leopold Staff, Julian Przyboś et Czesław Miłosz. Le pro­blème le plus impor­tant pour Różewicz était la créa­tion de la poé­sie après Auschwitz. Cela est indé­pen­dant de la thèse expo­sée par Theodor Adorno sur ce thème.
 
Son frère Janusz a été exé­cu­té par la Gestapo en 1944. Tadeusz, lui, a sur­vé­cu à la guerre, a obte­nu son bac­ca­lau­réat après 1945, et a fait des études, inache­vées, en his­toire de l'art, à Université jagel­lonne de Cracovie. De Cracovie, il a démé­na­gé à Gliwice en 1947.
 
Il a fait ses débuts de dra­ma­turge en 1960. Il a été l'auteur de douze recueils de poèmes, qui connurent un fort suc­cès. Depuis 1968, il habite à Wrocław. Il a depuis écrit plus d'une quin­zaine de pièces de théâtre. Różewicz est consi­dé­ré comme l'un des meilleurs poètes d'après-guerre en Pologne, et l'un des dra­ma­turges les plus inno­vants.
 
La plus grande pièce de Różewicz – Kartoteka (Cartothèque)- a révo­lu­tion­né le théâtre polo­nais et lar­ge­ment influen­cé le théâtre mon­dial. Les meilleurs met­teurs en scène ont mis en scène ses œuvres : Konrad Swinarski et Krzysztof Kieślowski.

Il a reçu en 2007 à Strasbourg le Prix euro­péen de lit­té­ra­ture pour l'ensemble de son œuvre.

L’œuvre de Rozewicz a été tra­duite dans 31 langues, en par­ti­cu­lier en anglais et en alle­mand. Ses pièces de théâtre ont été mises en scène dans 34 pays.
 
Cette œuvre reste cepen­dant peu dis­po­nible en tra­duc­tion fran­çaise :

 "Le piège", sui­vi de "Conversation inter­rom­pue", Éd. Théâtrales, 1993 (trad. A. Van Crugten).
 "Théâtre", L’Âge d’Homme, 2005.
 "Anthologie per­son­nelle", Actes Sud, 1990 (trad. G. Lisowski et A. Kosko).
 "Inquiétude", Buchet-Chastel, 2005 (trad. G. Erhard).
 "Regio et autres poèmes", bilingue polo­nais-fran­çais, tra­duit par C.-H. du Bord et C. Jezewski, Éditions Arfuyen, 2008 (publié à l'occasion de la remise du prix euro­péen de lit­té­ra­ture 2007).
 "Ma fill"e, Circé, 2009 (trad. L. Waleryszak).

X