> the great pretender

the great pretender

Par |2018-08-20T07:21:09+00:00 22 février 2014|Catégories : Blog|

 

a tv pro­gram about me
i didnt watch
appa­rent­ly my father was on there
with his hair died blond
doing his wis­pe­ring
lies and rea­son

– im sup­pri­sed
   that
   your father
   is so posh
an aqa­tence tells me

and
i have to nod
for theres nothing else to say
about
my posh father
born the son of a able sea­man
in a two bedroom ter­rice house
in gil­lin­gham
talks like a lord muck
and
belives it too
dosnt speak with any mem­bers
of his fami­ly
an alcoh­lic
manic depres­sive
pill-pop­per
who beats his wife
dose
part time tel­ly sales
and lit­ter col­lec­ting on the beach
at west whit­te­ring
now
living in coun­cil flat still
contem­pla­ting sui­side
and they smile kno­win­gly at me
for theyve seen my father
on teli­vis­sion
and know my father well
and i dont

 


le grand fai­seur

y a eu une émis­sion de télé sur moi
je l’ai pas regar­dée
appa­rem­ment mon père y était
les che­veux teints en blond
à dis­til­ler ses men­songes et ses expli­ca­tions
de sa voix mur­mu­rante

– je suis éto­né
   que
   ton père
   ait l’air si chic
me dit une conais­sance

et
il faut que j’acquiaisse
car j’ai rien d’autre à dire
sur
mon père si chic
fils d’un mate­lot de 2e classe
qui habite un t3
à gil­lin­gham
il se prend pour le roi
et
parle comme le roi des cons
il addresse la parole à per­sonne
dans la famille
c’est un alquo­lo
mania­co-dépres­sif
qui s’enfile des pilules
bat sa femme
rou­pille
vend des télés à mi-temps
et ramasse les ordures sur la plage
de west whit­te­ring
aujourd’hui
il vit tou­jours dans une hlm
il a des envies de suis­side
et eux ils me sou­rient d’un air enten­du
parce qu’ils ont vu mon père
à la télé
et qu’ils le connaissent bien
et moi pas

 

tra­duit de l'anglais par Jean Poncet

Note de la rédac­tion : les appa­rentes fautes inhé­rentes aux textes font par­tie du tra­vail poé­tique de Childish

X