> Toi que le moindre automne

Toi que le moindre automne

Par | 2018-02-25T10:45:10+00:00 23 février 2013|Catégories : Blog|

 

Vieil homme

toi que le moindre automne fait tous­ser
ne va pas te prendre pour l’arbre
qui se met nu l’hiver
et l’été s’enveloppe
d’un feu qui  te brûle les yeux

 

Méfie-toi de la méta­phore
qui  te ferait pous­ser
des branches dans le dos
des racines
entre les orteils
et te cou­ron­ne­rait
d’un couple de cor­beaux

 

Car l’arbre n’a rien à te dire
Peut-être
qu’il  te tourne le dos
Peut-être
qu’il te regarde écrire
le poème de l’homme que l’arbre change en arbre
et qu’il est en train
de te prendre au mot.
                                                      

(Les mots sont des chiens d’aveugle)