> Tu m’accuses… pourtant

Tu m’accuses… pourtant

Par | 2018-05-26T23:09:27+00:00 19 octobre 2014|Catégories : Blog|

 

Tu m'accuses
de te plon­ger dans un abîme
lorsque je perds en cours de route
ta langue qui m’a ber­cée
entre­la­cée
cha­toyée
mon corps
pour­tant
dès que je te touche
des bouts de mes lèvres ger­cées
un hiver inter­mi­nable m’accapare.

Tu m’accuses
de te par­ler dans une langue étran­gère
de n’avoir pas su assi­mi­ler
la langue ances­trale
qui s’éloigne de toi
davan­tage que le temps passe
pour­tant ta langue
ta soli­tude
ta détresse
trans­pirent en moi
dans les moindres coins de ma mémoire
que ta langue m’écorche
à bout de bras d’interdit
dès que je par­cours des contrées inex­plo­rées
parce qu’inexplorables sans toi.

Tu m’accuses
chaque fois que nos langues
je ne sais pour quelle rai­son
s’enlacent dans un moment d’égarement
avec ten­dresse
volup­té en extase
sans cher­cher à domp­ter l’autre
pour­tant ton regard
me fou­droie aus­si­tôt
d’accusations inces­santes
de peur d’oublier le prix de ton exil.

X