> TU VOIS, DIT-ELLE, JE SUIS DIEU

TU VOIS, DIT-ELLE, JE SUIS DIEU

Par |2018-10-18T05:35:32+00:00 5 septembre 2014|Catégories : Blog|

 

Dieu ! Je n’ai plus envie de séduire
l’humanité. C’est toi que j’aimerais, doux
et muet. Tu a rai­son de ne pas Te fâcher
quand je T’approprie. Tu m’échois

spon­ta­né­ment. Ma langue s’enveloppe
autour de Toi. Comme un coni­fère
ébran­ché, seule­ment au plus natu­rel. Je
ne la recon­nais plus. Pour éta­blir ce que

furent la pro­prié­té, la pos­ses­sion, c’est Toi
que je consulte. Où s’est éga­rée ma
cruau­té, dis, pour­quoi je T’appelle
en atten­dant Ta réponse, sans

mot dire ? Tu m’interromps. Déchiquettes.
Ce que j’ai eu l’intention de Te don­ner
comme cadeau, Tu le dénoues, encore inache­vé,
Tu l’enlèves. Tu pres­sen­tis : je suis là,

au milieu, hors de ma sur­veillance, encore
irré­flé­chi, encore sans ratures. Dieu !
Pourquoi sais-tu ? Et quelqu’un me révèle,
par Ta voix, de tout cœur : Je ne sais pas.

 

 

tra­duit du serbe par l’auteur

 

TU VOIS, DIT-ELLE, JE SUIS DIEU

 

Bože ! Ljudi mi se više
ne zavode. Tebe bih, nežan
i nem. Ne lju­tiš se, s pra­vom,
kad Ti kažem moj. Sam mi

dopad­neš. Moj jezik se
uvije oko Tebe. Kao podšišan
četi­nar, samo pri­rod­nije. Ne
pre­poz­nam ga. Da utvr­dim šta

behu svo­jst­vo, svo­ji­na, Tebe
kon­sul­tu­jem. Gde mi se dela
neu­mit­nost, kaži, zaš­to Te
dozi­vam, a čekam Tvoj odgo­vor,

ćutke ? Isprekidaš me. Izreckaš.
Ono što sam name­ra­vao da Ti
pok­lo­nim, još nedo­vrše­no, odrešiš,
otmeš. Naslutiš : tu sam, tu

između, od sebe nenad­gle­dan, još
nepro­mišl­jen, još neis­pre­cr­ta­van. Bože !
Zašto znaš ? Neko mi, Tvojim
gla­som, od srca oda : Ne znam.
 

X